Suite aux mesures sanitaires actuelles, nous restons à vos côtés, par téléphone, email ou visio-conférence. Contactez-nous

Crémation, où peut-on disperser les cendres?

 

Vous avez opté pour l’incinération, maintenant il faut se décider sur le devenir des cendres du défunt. On ne fait pas ce que l’on veut des cendres. Cela est encadré et on ne peut pas disperser ou inhumer cela n’importe où et n’importe comment. Découvrez les différentes possibilités.

 

Quelles sont les dernières volontés du défunt?

Certains aiment l’idée de conserver les cendres du défunt dans une urne ou un endroit qui leur est cher. D’autres, préfèrent la symbolique de lâcher ces cendres sur une aire de dispersion. Avant toute chose, il faut se renseigner sur les volontés du défunt. Avait-il réfléchi à sa dernière demeure? Y avait-il un endroit particulier où il aurait souhaité reposer? Si oui, il faut respecter ses volontés. 

 

La destination des cendres après la cérémonie

Après l’incinération, voici les options classiques pour les cendres: 

  • conserver les cendres du défunt dans une urne déposée dans un columbarium ou dans un caveau dans un cimetière. Il faudra pour cela demander l’autorisation à la commune pour obtenir une concession. 
  • dispersion des cendres sur une pelouse cinéraire prévue dans le cimetière choisi.
  • dispersion des cendres au funérarium sur une pelouse du souvenir.
  • dispersion en mer : la dispersion des cendres en mer est possible, mais sous certaines conditions:
    • il ne s’agit pas ici de disperser librement les cendres du défunt, mais plutôt de jeter à la mer, en eau profonde, une urne biodégradable qui se dissoudra petit à petit au contact de l’eau de mer.
    • cela doit se faire en mer territoriale contiguë à la Belgique, soit, en mer du Nord.
    • il faut faire appel à une entreprise spécialisée. L’urne sera jetée à l’eau par un employé communal habilité.

 

Un lieu plus intime pour la dispersion des cendres

Vous souhaitez disperser, enterrer ou conserver les cendres de votre proche à un autre endroit plus évocateur pour vous ou pour la personne décédée? C’est possible mais tout cela est très encadré. Cette démarche doit se faire avant l’incinération et demandera de préciser où et comment seront conservées les cendres. Il est en effet interdit de disperser les cendres dans un domaine public. Pour cela, une demande écrite du conjoint du défunt ou d’un parent au premier degré devra être introduite auprès de la commune. 

Voici les différentes possibilités :

  • garder l’urne chez soi, dans quel cas il faut prévenir l’État civil. 
  • disperser les cendres sur un terrain privé comme un jardin familial. C’est possible  à condition d’avoir l’autorisation du propriétaire du terrain ou de le faire sur un terrain appartenant au défunt. Il faut alors mentionner cet acte auprès de l’État civil de la commune concernée. 
  • il existe également un domaine forestier dans la région de Charleroi qui propose la dispersion des cendres dans une clairière ou l’inhumation d’une urne biodégradable au pied d’un arbre. Parlez-en à votre entreprise de pompes funèbres ou prenez contact directement avec la fondation « Les arbres du Souvenir ». 

 

Une manière originale de conserver les cendres du défunt.

Il y a de l’originalité dans tous les domaines, celui de l’incinération ne fait pas exception. Il existe en effet des manières moins conventionnelles de conserver les cendres d’un défunt. Différentes sociétés proposent de transformer une partie des cendres en bijou funéraire que l’on peut alors porter sur soi quotidiennement. Peut-être avez-vous entendu parler de la possibilité de transformer les cendres en un disque vinyle de la chanson préférée du défunt. Cette possibilité existe vraiment, ce n’est pas un canular. Il est également possible d’envoyer des cendres dans l’espace via une firme américaine basée au Texas.