Quelle est la première chose à faire en cas de décès?

 

Malgré toute la tristesse et la douleur occasionnée par la perte d’un proche, il est malheureusement nécessaire de garder les idées claires pour s’occuper des obligations administratives avant de penser à votre chagrin. Pour vous faciliter la tâche dans vos démarches, nous vous avons préparé  un récapitulatif des premières choses à faire en cas de décès. 

 

Le certificat de décès

Le certificat de décès est la toute première chose dont il faut s’occuper.  Ce certificat sera nécessaire pour faire appel à un service de pompes funèbres. Sans ce certificat de décès, ils ne pourront pas s’occuper du transport du défunt. 

  • décès à domicile : il faut dans ce cas appeler un médecin qui viendra constater le décès. 
  • à l’hôpital ou dans un organisme spécialisé type maison de retraite : le médecin travaillant sur place s’occupera du certificat. 
  • en cas d’accidents : ce sont alors les secouristes, pompiers ou le service de police qui feront la constatation et qui vont délivrons le certificat de décès. 

 

Le choix de l’entreprise de pompes funèbres

Une fois le certificat de décès obtenu vous pouvez prendre contact avec une entreprise pompes funèbres. Ce sont eux qui vont s’occuper de vous accompagner pour la prise en charge de votre proche afin de régler tous les détails. 

Voici ce qu’ils peuvent faire pour vous:

  • prévenir la commune
  • prendre contact avec l’église pour la cérémonie
  • prendre contact avec le cimetière pour réserver un emplacement
  • s’occuper des faire-part
  • s’occuper de la stèle funéraire ou de la pierre tombale pour la tombe
  • s’occuper de l’urne funéraire dans le cas d’une crémation
  • s’occuper de contacter un fleuriste
  • location d’un corbillard
  • organisation de la réception après les funérailles ( réservation de salle, service traiteur, etc.)

Voici les documents à leur fournir: 

  • certificat de décès
  • carte d’identité
  • passeport
  • permis de conduire
  • certificat/carnet de mariage

 

Vérifier la prise de dispositions et l’existence d’un testament

Avant de régler tous les détails, il faut s’occuper des dernières volontés du défunt. Peut-être,avait-il fait un choix entre une inhumation ou une crémation. Peut-être avait-il souhaité faire don de ses organes ou encore de donner donner son corps à la science. Il est donc important de vérifier l’existence d’un testament afin de prendre connaissance des souhaits de la personne décédée. Il est de plus en plus fréquent que les personnes souscrivent un contrat d’obsèques et qu’elles prévoient tout avant leur mort, du lieu d’enterrement au choix du cercueil.

Il faut également se renseigner sur l’existence d’une assurance en cas de décès. Celle-ci comporte peut-être une somme d’argent dédiée à ses obsèques.

 

Avertir le notaire

Prendre contact avec le notaire vous sera utile dans un premier temps, car c’est lui qui pourra voir s’il y avait un testament ou des mesures spécifiques qui ont été prises. Dans un second temps, il accompagnera la famille ou le conjoint du défunt pour la succession et la gestion des biens.

 

L’acte de décès

Ce document est à demander auprès de l’administration communale afin d’enregistrer cet acte dans les registres de l’état civil. Ce sont généralement les pompes funèbres qui s’en occupent.

 

Prévenir les proches et les institutions

Une fois toutes ces étapes faites, vous pourrez enfin prendre tout le temps nécessaire pour avertir les proches de la personne décédée. 

Il faudra en parallèle pensez à prévenir les personnes administratives et les organismes:

  • l’employeur
  • le bailleur en cas de location
  • les organismes tels que:
    • banque
    • pension
    • chômage
    • mutuelle
    • assurances
    • fournisseur d’énergies ( eau, gaz, électricité)
    • opérateur téléphonique
    • abonnement ( box repas, magazine,etc. )