file
Suite aux mesures sanitaires actuelles, nous restons à vos côtés, par téléphone, email ou visio-conférence. Contactez-nous
Plongez au coeur
de notre showroom
virtuel
Duik in het hart
van onze virtuele
winkel!

D’où vient l’expression « croque-mort » ?

croque mort
 
croque mort

L’expression « croque-mort » est familière a beaucoup d’entre nous, utilisée pour désigner les professionnels des pompes funèbres. Mais d’où vient cette expression intrigante ? Dans cet article, plongeons dans l’histoire pour découvrir les origines de ce terme énigmatique.

 

Croque-mort, l’hypothèse du Moyen-Âge.

L’une des théories suggère que l’origine de l’expression “croque-mort” remonte au Moyen Âge. À cette époque, la durée de vie était courte, les épidémies étaient fréquentes et les croque-morts avaient beaucoup de travail. Ils étaient chargés de rassembler les corps pour les inhumer, probablement dans des fosses communes. Ils utilisaient un « croc », une sorte de perche munie d’un crochet, pour manipuler les cadavres. Ainsi, le terme « croque-mort » aurait émergé de cette pratique.

 

L’annonce des décès par les croque-morts.

Une autre théorie se réfère aux crieurs publics du Moyen Âge, également appelés « croquemorts ». Leur rôle consistait à annoncer les décès et les funérailles à la population. Ils parcouraient les rues en criant « croque la mort » pour attirer l’attention des gens. Au fil du temps, cette expression aurait évolué pour englober l’ensemble des personnes travaillant dans le domaine funéraire.

 

Croquer un mort…

Vous avez déjà certainement entendu cette explication selon laquelle les croque-morts croquaient le gros orteil des défunts pour s’assurer qu’ils soient véritablement morts. C’est le “signe de Babinsky”. Ce signe consiste en l’extension du gros orteil sous l’influence de l’excitation de la plante du pied. Si l’orteil fléchit d’une certaine façon, c’est que l’homme est bien mort. Toutefois, cette explication tient plus de la légende que de la réalité… Une explication plus probable trouve son origine dans l’utilisation du terme “croquer” pour l’action de voler ou de subtiliser. Le croque-mort était donc celui qui subtilisait les corps des défunts pour les mettre en terre et les faire disparaître d’une certaine manière. 

 

L’évolution du terme “croque-mort”

Quoi qu’il en soit, l’expression « croque-mort » a alimenté l’imagination populaire, donnant lieu à des stéréotypes et à une certaine fascination morbide. Les représentations dans les films, les livres et la culture populaire ont souvent mis en scène des personnages mystérieux et sombres, renforçant ainsi l’aura intrigante de ces professionnels. Au fil du temps, le terme « croque-mort » a acquis une connotation familière voire péjorative. Aujourd’hui, le terme préféré et plus couramment utilisé est celui de « professionnel des pompes funèbres » ou « agent funéraire ». Cette évolution reflète la volonté de respecter et de reconnaître le rôle essentiel de ces professionnels dans l’accompagnement des familles endeuillées.